Yuu Watase

Yuu Watase

Yuu Watase ( ce n'est pas son vrai nom ) est née le 5 mars 1970 à Osaka.
Contrairement à la plupart des mangakas, elle n'a pas commencé en tant qu'assistante et a publié sa première histoire " Pajama de Ojama " en 1989 dans le Sho-Comi n°3.

Watase s'est fait connaître en France avec Fushigi yugi, sa première longue série, qui a d'ailleurs ouvert la voie au genre shôjo puisque jusqu'ici, les mangas étaient plutôt réservés à un public masculin.
Après le succès de FY, elle entame Ayashi No Ceres, beaucoup plus sombre. Là encore, le succès est immédiat et sera d'ailleurs, à l'instar de Fushigi Yugi, adapté en animé.
Elle change radicalement de registre ensuite avec Imadoki et Appare Jipangu où l'humour prime avant tout.
Mais Watase n'abandonne pas le fantastique pour autant comme le prouve son oeuvre suivante, Alice 19th.
En 2003, elle entame de front 2 séries : Fushigi Yugi Genbu Kaiden, préquel de Fushigi Yugi suite à la demande populaire et Zettai Kareshi dans un tout autre genre; comique.

Ajoutons à cela qu'entre la plupart de ses séries comptant plusieurs volumes, elle a également publié des recueils de plusieurs petites histoires, on comprend ainsi aisément qu'elle soit très accaparée par son travail et manque cruellement de repos comme elle le répète assez souvent dans ses "bla-bla" en marge de ses oeuvres.

Dernièrement, Yuu Watase s'est essayé à deux nouveaux genres : yaoï avec Sakura Gari et shônen avec Arata Kangatari ! Et il semblerait qu'elle s'en sorte plutôt pas mal !

Qu'en est-il de son style ?

Du côté graphique, on ne peut nier que Watase possède un style impeccable. Cheveux et yeux détaillés, proportions corporelles respectées avec utilisation de trames, mais rarement de fleurs et pas de lèvres super pulpeuses... De plus, on a souvent droit au décor, ce qui n'est pas toujours le cas dans les shôjos.
Son trait s'est amélioré au fil du temps, même s'il était déjà très bon dès le début. Ainsi, les personnages masculins ont des traits moins anguleux qu'auparavant.
Car pour dessiner des bishônens craquants, Watase est particulièrement douée !! ( vaut mieux quand le public est féminin ! )
Mais c'est aussi un point de reproche; ses personnages masculins se ressembleraient trop....
Mais bon, il ne suffit pas de savoir dessiner pour faire un bon manga alors intéressons-nous au reste...

L'ingrédient récurrent de ses oeuvres ( et de tout shôjo manga qui se respecte en fait ) est le triangle amoureux... Constituant un élément souvent important ( voire trop... ^^" ), il reste en général très prévisible malgré des soi-disant "retournements de situation" et il n'est de ce ce fait jamais difficile de prévoir qui va finir avec qui...

Mais heureusement, il reste le côté "Aventure/Action" comme dans Ayashi No Ceres, Alice 19th, Fushigi Yugi... et Watase parvient à broder tout un univers très cohérent autour de ses personnages grâce à ses recherches scientifiques pour ANC, sur la Chine Ancienne pour FY..

Et quand il n'y pas d'action pure et dure et de magie, c'est que Watase a tout basé sur le comique. Et ça, Watase a de l'humour à revendre, ce qui passe bien évidemment par l'utilisation de SD ! ( Super Deformed ) Et elle arrive même avec brio à inclure des passages franchement comiques dans des moments en apparence dramatiques, souvent grâce à des personnes qui semblent avoir été taillés sur mesure pour "dérider" un peu tout ça ( que serait ainsi ANC, sans la fameuse Oba-Q ! )...
ce qui rend parfois les personnages principaux un peu fades à côté.
Ainsi, l'héroïne est souvent une "grande gueule" ( Miaka, Aya, Tampopo, Yusura ) mais Watase semble n'avoir changé qu'avec Alice qui rejoint la catégorie des filles timides et effacées, qu'elle n'avait pas encore exploitée, stéréotype pourtant très répandu dans les shôjos ^^".
Mais il faut dire que Riiko de Zettai Kareshi ne semble appartenir à aucune de ces 2 catégories ^_~ !
Quant aux mâles, ils sont la plupart du temps là pour le plaisir des yeux et ce n'est pas pour déplaire.

Les messages, ou thèmes dans les mangas de Watase sont à peu près les mêmes d'une oeuvre à l'autre. L'héroïne va, au fil des ses aventures, apprendre à se découvrir et devenir plus " forte".
Pas de "philosophie",de message fort à faire passer donc, et on ne retrouve pas vraiment la complexité d'un Fruits Basket par exemple, dans un Watase.

Au final, Watase reste quand même une très bonne mangaka, fort appréciée pour son trait de crayon et son humour, et qui mérite son succès. Ses oeuvres sont à découvrir pour tout amateur ( enfin amatrice lol ) de shôjo. Pour les autres, il serait plutôt conseillé de se mettre aux genres avec un autre auteur, je pense...

Ses oeuvres

Cliquez sur le titre pour faire apparaitre sa fiche dans une POP-UP




















Dernière mise à jour : 29/08/09

Et pour en savoir encore plus sur Yuu Watase, allez donc faire un tour sur le site de Tite Souris entièrement consacrée à cette auteur :Sous les Etoiles

UN-REACHABLE.NET

Site © 2003 - 2017 Rang', le courage d'Alice
Alice 19th © Yuu Watase / Shogakukan / Glénat

↑ top